Référendum

Installation sculpturale et sonore

Pour cette installation, j’ai construit un arbre et fabriqué des grenades en plâtre et en métal. Les grenades sont pendues par leurs goupilles aux branches, comme de vrais fruits. J’ai tendu du fil barbelé autour de l’arbre pour symboliser l’interdit, le danger pour les passants curieux souhaitant cueillir une grenade ou, à un niveau plus surréaliste, illustrer la probabilité que les grenades puissent mûrir et tomber.

Cette installation porte une ambiguïté et une confusion entre le jus sucré du fruit et l’explosif que contiennent les objets métalliques. Un arbre avec les grenades exprime la peur et le sentiment d’insécurité crées par la guerre subie.

Pour accompagner l’arbre grenadier, j’ai mis en place une installation sonore avec des sons d’enfants jouant dans un parc et, pour rendre mon travail plus interactif, j’ai disposé une urne en dessous de l’arbre et dans la zone entourée par le fil barbelé. J’ai imprimé sur l’urne : « Référendum pour la paix, votez ici ».

Cette annonce invite les spectateurs à entrer dans le jeu et voter pour la paix. Pour cela ils doivent braver le danger, enjamber les barbelés et se rapprocher de l’arbre à grenades pour accéder à l’urne.

Ce travail expose un malaise social et témoigne de ma vie avant l’immigration, en tant qu’enfant et adolescente, vivant l’après-révolution islamique et la guerre imposée. Un arbre avec les grenades exprime la peur, le sentiment d’insécurité d’une enfance où il fallait courir, se cacher à chaque alerte de bombardement.